Guide pour renouveler son visa 30 jours en Indonésie

Souhaitant rester deux mois nous avons du renouveler notre visa 30 jours. Nous avons choisi la ville de Yogyakarta (agréable et plein de choses à faire) pour faire les démarches qui prennent plusieurs jours.

Quel visa est renouvelable ?

En Indonésie il y a trois types de visa touristes (visit visa) :

  • Le visa gratuit qu’on obtient à l’arrivée. 30 jours, non renouvelable.
  • Le visa payant ($35) qu’on obtient à l’arrivée. 30 jours, renouvelable une unique fois 30 jours.
  • Le visa payant ($35) qu’on obtient avant l’arrivée, 60 jours, renouvelable une unique fois 30 jours.

A savoir avant de commencer

  • Impossible de renouveler un visa gratuit obtenu à l’arrivée
  • La démarche de renouvellement prend au moins 4 jours (hors week-ends et jours fériés).
  • Prévoir de rester dans la même ville à ce moment-là.
  • Il y a 3 rendez-vous : la dépose du dossier, la prise d’empreintes et de photo et le paiement, la récupération du passeport
  • Il est possible de passer par une agence, mais cela est onéreux et il faudra de toute façon se déplacer pour le 2e rendez-vous
  • La liste des villes proposant un service d’immigration est disponible ici

Bureau de l’immigration de Yogyakarta

Situé à côté de l’aéroport, il est accessible en transports en communs. Le TransYogya (ligne 1A) met 30 minutes depuis le centre (rue Malioboro) pour 3500 Rp par personne. En heure de pointe le matin, ça peut mettre 45 minutes.

Une fois arrivé à la gare routière de l’aéroport, se frayer un chemin à travers le parking pour rejoindre la grande artère principale. Le grand bâtiment blanc de l’immigration est le premier à gauche. L’entrée est en haut des escaliers.

En moto, il y a un parking sécurisé sous le bâtiment (1000 Rp).

Il y a des toilettes gratuites dans le parking (pratique pour se changer), et une boutique qui fait des photocopies pour 500 Rp la page.

1ère étape – Dépôt de dossier

On nous avait prévenu d’arriver pas trop tard, nous sommes vendredi et il est 12h30 lorsque nous passons les portes. Le personnel de l’accueil n’est pas désagréable mais plutôt blasé. Il faut jouer des coudes pour ne pas se faire passer devant et faire notre demande de renouvellement.
On nous donne un dossier rose, et une feuille blanche à remplir.
Un peu démunis, nous voyons la grande salle d’attente derrière, pleine. Quelques Français nous indiquent qu’il faut arriver avant 10h du matin pour retirer un ticket, avoir tous les documents de la liste prêts, et être habillés « convenablement » (pas de tongs, pas de débardeurs et pantalon obligatoires). Une Française nous dit aussi qu’à l’accueil ils ont oublié de nous fournir les formulaires pour le sponsor obligatoire, le local qui doit se porter caution pour nous. Après investigation, ce sponsor n’est nécessaire qu’en cas de visa social (donc pas le touristique).
Aujourd’hui c’est choux blanc, on reviendra lundi à l’ouverture. Trois jours de perdus, le temps d’une excursion à Borobudur !

La liste des documents à avoir :

  • Passeport (ils le gardent durant tout la procédure)
  • Copie du passeport, sur une page A4 (ils ont refusé l’impression sur une page A5…)
  • Copie du visa actuel, sur une page A4
  • Impression d’un ticket de sortie du territoire avant la date de fin du visa demandé (si vous n’avez pas de ticket de retour, ou voyagez comme nous sans avion, il y a une astuce ici)
  • Preuve de logement durant l’instruction du dossier (peut-être optionnel, mais on nous l’avait fortement conseillé
  • Le formulaire remis par l’accueil dûment rempli
  • Le tout dans la chemise rose distribuée à l’accueil (dont la couverture doit être complétée par vos informations personnelles)

Pochette rose

Formulaire

Avec quoi venir :

  • Pas d’appareil photo
  • Des chaussures fermées, chaussettes, un pantalon, un haut manches longues pour les femmes et une écharpe
  • Un stylo noir (les leurs ne fonctionnent pas)
  • De la patience et de la bonne humeur (pour contrecarrer la leur) !

Lundi matin, nous sommes à 7h10 devant le bâtiment. Nous sommes les seuls étrangers. A 7h30 les portes s’ouvrent. Nous sommes les seconds à tirer les tickets de passage (Dxxx).

Les bureaux ouvrent à 8h et commencent à débiter la file d’attente. Le bureau réservé aux étrangers a fait la grasse mat’, il n’ouvre qu’à 8h20. Deux personnes, un homme aussi direct que désagréable, et une jeune femme plus douce et accueillante.

Nous n’avions pas eu le temps d’imprimer quelques documents. Je fait un aller-retour express dans la boutique informatique la plus proche. Il faut réussir à traverser l’artère principale 2×2 voies, partir sur la gauche et prendre la première à droite. En face de l’Uni hôtel, il y a une boutique mais qui était fermée lors de notre passage. Il y en a une plus loin sur la droite à environ 350m de l’artère Jalan Jogja Solo. Le patron parle anglais et fait les impressions pour 500 Rp la page.
Pendant ce temps, Emi vérifie les rendez-vous et échange ses tickets avec ceux de la voisine pour me laisser le temps de revenir de ma « mission impression ».

Nous passons à 9h au comptoir, chacun notre tour. Ils collectent notre dossier complet et nous pris de patienter. Une demi-heure plus tard, tout est bon, ils gardent tout le dossier, passeport compris, et nous donnent un petit papier imprimé écrit en indonésien où est marqué le montant à payer : 355000 Rp.
D’après ce que nous disent les expat’ et touristes récurrents, s’ils avaient du bloquer notre demande, ils l’auraient fait maintenant. Donc a priori tout est bon !

Sur cette feuille ils ont également marqué les prochains rendez-vous :

  • 2e rendez-vous : dans deux jours, le matin à 9h
  • 3e rendez-vous : dans trois jours, l’après-midi à 13h

Photo du papier

Nous repartons en bus, l’heure de pointe passée. Bilan : nous confirmons qu’il faut arriver tôt, mais arriver à 9h permet encore de passer sans trop d’attente.

Payer le nouveau visa

Pour payer le visa il faut se rendre dans un bureau de poste (Kantor Pos) ou dans une banque. Il semblerait que toutes les banques n’acceptent pas. Nous optons donc pour un bureau de poste. Manque de chance, le petit bureau de poste dans lequel nous allons en ville n’accepte pas ce paiement.

Nous payons donc à la poste centrale de Yogyakarta (en face du musée Sonobudoyo). Il est aussi possible de payer directement dans le camion Kantor Pos sur le parking du bâtiment de l’immigration (mais personne ne vous le dira!).

Photo du reçu

On présente l’imprimé avec le code barre, on paie, on récupère le papier et un reçu que nous gardons précieusement.

2nde étape – Paiement, photo et empreintes

A 9h et quelques, nous arrivons directement au comptoir entre deux « clients », et donnons nos reçus de paiement. Ils prennent acte et préviennent la photographe de notre arrivée.

Nous attendons 10 minutes, puis on nous appelle par notre nom. Émilie se fait interroger brièvement sur notre raison du renouvellement, moi non. Photo du visage, et prise d’empreintes des dix doigts. Et zouh, c’est terminé pour aujourd’hui !

3ème étape – Récupération du passeport

A 13h et quelques, nous arrivons directement au comptoir des agents chargés des étrangers, sans prendre de ticket. Le personnel nous reconnaît et nous demande d’attendre un instant. Cinq minutes plus tard, ils nous tendent nos passeports et nous font signer un registre.

Easy peasy !

Photo de nous avec nos passeports

Bilan

Une fois le premier passage long, stressant et exigeant, le reste n’est que formalité administrative. Et avec ce guide, vous pourrez barrer le ~~stressant et exigeant~~ !

Remerciements

Nous remercions l’agence Bali Floating Leaf pour son article applicable à Bali (en anglais), qui nous a permis d’anticiper un peu les démarches.

Le site officiel de l’immigration est avare en explications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *